-->

J’ai la peau rousse : quels traitements esthétiques pour moi ?

soins peaux des roux

Après une élue blonde, une brune, une autre aux cheveux afros, Maëva Coucke, la nouvelle Miss France, affiche un roux flamboyant ! Et même si la Miss au tient diaphane avoue qu’elle est en réalité blonde, c’est un bon prétexte pour évoquer la peau si fragile des roux et rousses (et des peaux très pâles), qui demande un soin tout particulier.

 

Pourquoi naît-on roux ou rousse ?

Les roux ne constituent qu’une infime partie de l’ensemble de la population mondiale.   Les gènes de la rousseur seraient apparus il y a 50 000 ou 100 000. Egalement nommé «gène celtique» (il y a en effet beaucoup de roux et de rousses dans l’ouest et le nord du continent européen), c’est en Ecosse que l’on trouve le plus fort taux de rousseur au monde avec 13% de la population et  40% qui sont porteurs du gène sans être roux. L’Irlande arrive en seconde place avec 10% de la population rousse. En France, le taux de personnes aux cheveux roux est d’environ 5%.

Ce gène, le MelanoCortin1Receptor ou MC1R, est un gène n’ayant pas muté et qui influe sur la couleur des cheveux et de la peau. Sans mutation, la peau ne se teinte pas expliquant la peau diaphane et constellé de taches des roux. La raison ? Les eumélamines, à l’origine des pigments brun-noir de la peau, sont pratiquement inexistants chez les personnes rousses, à l’opposé des phéomélanines sources des pigments jaune-rouge.

 

Les spécificités des peaux rousses

Joliment appelées éphélides, les tâches de rousseurs résultent de la distribution des pigments grâce aux mélanocytes (de mélas : « noir » et kutos : « cellule », soit les cellules qui pigmentent la peau). Ces derniers produisent des mélanosomes et lorsque celles-ci sont bien réparties, elles permettent d’obtenir un bronzage uniforme. Ce qui n’est pas le cas chez les roux !

Chez eux, les mélanosomes s’accumulent et forment les taches de rousseur. Avec l’exposition au soleil, elles deviennent plus foncées. Les peaux des roux sont donc extrêmement fragiles : elles ne sont tout simplement pas protégées contre les rayons UVB du soleil et sont beaucoup plus sujettes aux cancer de la peau.

 

Peau rousse : attention au soleil !

Le soleil est l’ennemi N°1 de notre peau, qu’elle soit d’un phototype foncé, clair ou très clair. Une exposition trop importante, régulière et sans protection – avec des coups de soleil à répétition – peut rapidement conduire très vite à des dérèglements. C’est ainsi que les mélanomes apparaissent.

Ce cancer de la peau peut apparaître un peu partout sur le corps et peut se confondre avec un grain de beauté..Sauf qu’un mélanome évolue : il a souvent des bords irréguliers, ce qui doit alerter. Observer régulièrement ses grains de beauté est donc primordial ! Et quand on est roux, ou qu’on a la peau claire, se protéger du soleil avec une protection 50 minimum est es-sen-tiel.

 

Les traitements de médecine esthétique adaptés aux peaux rousses

Parce qu’elle est plus sèche que les autres peaux, la peau des rousses demande beaucoup d’attention et de protection. Plus fragile également, elles ont tendance à desquamer et à s’irriter plus facilement. En plus d’une protection solaire dont l’application doit être quasi quotidienne (et pas seulement l’été !), elle a besoin, comme tout type de peau, d’être exfoliée de temps à autre afin d’éliminer les peaux mortes et garder de l’éclat.

  • Des séances de peelings superficiels aux acides de fruits permettent d’exfolier en douceur la peau et d’activer la régénération cellulaire pour un teint éclatant et lumineux.

La peau a également besoin d’être hydratée et nourrie régulièrement. En plus de boire beaucoup d’eau au quotidien, nous recommandons d’utiliser des soins surgras, qu’il s’agisse du savon ou des produits hydratants, à base d’huile de coco, d’amande douce, de ricin, beurre de karité, entre autres, qui vont venir adoucir et apaiser la peau.

  • Des séances de mésothérapie hydratante et anti-oxydantepermettront aux peaux jeunes un vrai coup d’éclat et une hydratation optimale grâce à un acide hyaluronique non volumateur et très fluide. Associé à des séances de LED, ce protocole “MésoLED” est idéal pour prévenir le vieillissement cellulaire et notamment les petits ridules caractéristiques des peaux déshydratées.
  • Enfin, les peaux plus matures pourront compter sur l’hydratation optimale apportée par le SkinBooster, le dernier né des acides hyaluroniques qui vont jusqu’à créer des puits d’hydratation sous cutanés.

La peau est défroissée, repulpée, la texture visiblement améliorée et ce pendant plusieurs mois, sans effet volume ni modification des traits.

 

Chaque peau est différente, pour un devis personnalisé, contactez-nous !

Shares
Share This