-->

Quels sont les dangers du tabac sur les cheveux ?

Les dangers du tabac sur les cheveux

Les méfaits du tabac sur notre santé sont avérés depuis longtemps. Et même pour nos cheveux, le tabac est un véritable fléau. Responsable d’une chevelure terne et grisonnante, voire d’une calvitie précoce, il a un impact non négligeable sur la cicatrisation, et donc le résultat, d’une greffe capillaire. Essayons d’en comprendre les mécanismes.

Le cheveu : une carte mémoire vivante

Notre cuir chevelu comporte entre 100 000 et 150 000 cheveux, chacun constitué de 2 parties :

  • Une racine qui s’étend du bulbe pilaire à la surface du crâne (non visible)
  • Une tige capillaire (visible)

C’est par sa racine, alimentée par le système sanguin, que le cheveu respire et se nourrit. Le sang véhicule, jusqu’au bulbe pilaire, l’oxygène, les nutriments, les vitamines et les acides aminés nécessaires à leur croissance et à leur vitalité. Mais c’est aussi par cet intermédiaire que des substances étrangères contenues dans le sang se retrouvent dans les cheveux. Une chevelure mémorise non seulement ce que nous ingérons (médicaments, alcool, drogues, etc.), mais aussi ce que nous subissons via notre environnement extérieur (pollution, exposition aux métaux, soleil, etc.)

Les effets du tabac

Le tabac, et notamment ses principaux composants (la nicotine, le polonium 210, le goudron et le monoxyde de carbone) n’échappent pas à la règle. Ils sont véhiculés via le système sanguin et aussi par la fumée. Outre un aspect esthétique fortement altéré des cheveux, le tabagisme peut également être à l’origine d’alopécies sévères nécessitant le recours à des greffes.

Au niveau de la racine

La nicotine, immédiatement après son ingestion, provoque un resserrement des vaisseaux sanguins. Le volume de sang véhiculé est alors diminué entraînant une baisse de la quantité d’oxygène apportée au bulbe pilaire. La couleur des cheveux devient grisâtre. Le monoxyde de carbone, quant à lui, réduit également la capacité du sang à transporter l’oxygène. Les cheveux deviennent secs, ternes et perdent de leur volume. Le bulbe pilaire, moins oxygéné, souffre. À terme, le cuir chevelu se dégarnit.

Au niveau de la tige capillaire

La fumée, composée de 4 000 substances chimiques, dont au moins 50 sont cancérigènes, se dépose sur les cheveux. Elle obstrue la fibre pilaire de l’extérieur et nuit à la santé de la chevelure.

En cas de greffe

Parmi les directives pour une greffe réussie, l’arrêt du tabac les trois jours suivant l’intervention est fortement recommandée pour la cicatrisation. En effet, là encore, les substances contenues dans le tabac, et notamment leurs effets sur le déficit en oxygène, provoquent une mauvaise cicatrisation.

L’arrêt du tabac : des bienfaits retrouvés

Les effets salutaires du sevrage tabagique sont incontestables. L’arrêt du tabac a des effets bénéfiques sur vos cheveux au quotidien. Trois mois après l’arrêt du tabac, les cheveux retrouvent éclat, brillance et vitalité.

Enfin, le mésoLED, proposé au sein de la Maison Lutétia et traitement qui associe la mésothérapie revitalisante et la thérapie LED, peut permettre un coup de boost qui apportera les nutriments dont les cheveux ont besoin. Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

 

Shares
Share This