-->

Heure d’hiver : comment lutter contre le manque de lumière ?

luminothérapie pour lutter contre le manque de lumière

Vous vous sentez raplapla, d’humeur un brin maussade ? Fatigué(e), il est 20h mais vous iriez presque au lit ? Ne cherchez plus ! En hiver, vous manquez de lumière et votre organisme en pâtit. Le manque de lumière a un impact réel sur la peau – plus terne – mais aussi sur le moral et la santé. Comment y remédier ?

Le pouvoir de la lumière

Pour réguler le sommeil

En hiver, les heures passées à la lumière du jour sont plus rares qu’en été. Les journées sont courtes et, souvent enfermés dans des bureaux, la lumière naturelle nous manque.

L’oeil est le seul endroit du corps par lequel la lumière passe. Les cellules des yeux, reliées au cerveau, envoient alors l’information “jour” ou “nuit” à notre horloge biologique interne. En fonction de ces signaux, la mélatonine, l’hormone du sommeil, s’accumule dans l’organisme grâce à l’exposition à la lumière naturelle durant la journée. Elle est ensuite sécrétée dès la tombée du jour, au moment où nos yeux captent qu’il fait nuit, et nous donne envie de dormir.

L’hiver est souvent une période propice à un endormissement de l’organisme, à cause du manque de lumière des journées plus courtes. Notre horloge biologique devient paresseuse, et, paradoxalement, on peut avoir du mal à s’endormir à cause de l’utilisation d’écrans et de la fameuse lumière bleue (téléphones, ordinateur) qui excite les cellules de la rétine en l’exposant à une forte dose de lumière. Tout cela participe à perturber le cycle du sommeil.

Une heure avant le coucher, stoppez leur utilisation et favoriser les lumières douces.

Pour lutter contre la fatigue et la mauvaise humeur

Fatigue, mauvaise humeur et une attirance pour les aliments sucrés ? C’est le « trouble de l’humeur saisonnier », mis en évidence par des chercheurs du National Institute of Mental Health (États-Unis) en 1982. Comment y faire face ? Sortez le plus souvent possible pour faire le plein d’énergie et recharger les batteries. Si vous travaillez dans un bureau, prenez le temps de faire le plein de lumière entre midi et deux, ou le matin, afin de donner un coup de fouet à l’organisme et commencer la journée en pleine forme.

Pour éviter la carence en vitamine D

Le manque de lumière induit un déficit en vitamine D. Or la vitamine D est indispensable pour fixer le calcium sur les os mais aussi comme booster du système immunitaire parce qu’elle augmente la production de globules blancs. Afin de synthétiser la vitamine D, il faut s’exposer à la lumière le plus souvent possible !

La luminothérapie

Cette technique consiste à s’exposer à une forte dose de lumière blanche (à large spectre) imitant la lumière du soleil (sans ses méfaits).

Historique de la photothérapie

C’est dans les années 50 que la Médecine a commencé à s’intéresser aux bienfaits de la lumière sur l’organisme. Une infirmière anglaise du nom de Jean Ward avait remarqué que l’exposition au soleil de nouveau-nés atteint d’un trouble du foie qui rend la peau jaunâtre – l’ictère – entrainait progressivement sa disparition.

Puis la NASA a remarqué les effets positifs de la lumière sur la cicatrisation de la peau ; la médecine esthétique s’est ensuite tout naturellement intéressée à la photothérapie  – ou traitement par la lumière – pour ses vertus anti-âge.

Les LEDs au service de la beauté

En plus des bienfaits de la lumière sur le moral et la santé en général, les LED médicales (acronyme pour Light Emiting Diode) permettent également de rebooster les cellules de la peau. Cette fois-ci on utilise une longueur d’onde bien précise : rouge, la plus connue, pour ses propriétés de réjuvénation et de stimulation des fibroblastes (les cellules responsables de la cohérence et de la souplesse de la peau), bleue pour traiter l’acné ou les dermatoses, jaune, mais aussi verte ou même rose (!).

Comment ça marche ? La photobiostimulation par LED est une stimulation des mitochondries de nos cellules, qui jouent un rôle clé dans l’énergie cellulaire.

Le bon rythme. La LED demande de réaliser plusieurs séances, généralement rapprochées puis de plus en plus espacées. Pas sa nature entièrement non invasive et même très agréable, la LED n’a presque aucune contre indication, sauf pour les personnes sujettes à l’épilepsie.

Résultats. Ce traitement doux permet donc non seulement de retrouver le moral mais entraine également toutes une cascade de bienfaits pour la santé et le corps. La peau, stimulée en profondeur, est plus lumineuse, le teint plus homogène. Même les cheveux en ressentent les bénéfices : la LED agit sur les cellules capillaires et stimule la repousse.

Chez Lutétia, le protocole est toujours sur-mesure en fonction des besoins du patient. La LED peut être combibnée à d’autres traitements : peelings, injections, mésothérapie…pour en booster les effets.

De quoi passer l’hiver dynamique, en toute sérénité, le teint frais et le moral au beau fixe.

 

Pour plus de renseignement, contactez-nous !

Shares
Share This