-->

Maquillage semi-permanent raté :
Quelles solutions ?

Visage d’une fille horrifié par un maquillage permanent raté

Aujourd’hui, beaucoup d’instituts de beauté proposent du maquillage semi-permanent. Prix attractifs, avant-après en vitrine, la tentation est grande de se laisser séduire afin de gagner quelques minutes chaque matin devant le miroir et arborer une mine resplendissante, sans maquillage ou presque.

Pourtant, la pratique du maquillage permanent (ou semi-permanent, c’est la même chose) ne s’improvise pas. Le choix d’un expert dans son domaine est primordial. Oui, mais comment le savoir ? A qui faire confiance ? Et si le résultat est décevant, comment rattraper les ratés ? Un détatouage laser est-il possible ?

Pas de panique, suivez le guide pour ne pas finir avec un maquillage permanent raté.

 

Que dit la législation en matière de maquillage permanent ?

 Elle est très claire ! Selon un arrêté ministériel de 2008, cette pratique doit obligatoirement s’effectuer dans un espace dédié, soit une salle exclusivement réservée à celle-ci. Il est donc interdit aux yeux de la loi de pratiquer par exemple l’épilation et la micropigmentation du visage dans la même pièce. “Comme cette pratique se développe énormément, beaucoup la réalise en toute illégalité, sans respecter les règles d’hygiène et de salubrité en vigueur.” confie notre expert dermographe.

 

Éviter les ratés : comment faire ?

Bien choisir son praticien

Et quand vient le choix du praticien, le même problème se pose : la démocratisation de cette pratique pousse certains à la pratiquer sans formation et sans…style. Pourtant, la dermopigmentation demande une grande technicité et un sens artistique poussé. Elle ne peut être réalisée que par un professionnel dermographe, seul capable de réaliser un maquillage semi-permanent subtil.

 

Un maquillage permanent naturel avant tout

Car aujourd’hui, plus que jamais, la mode est au naturel. Il faut avoir l’air naturellement belle, c’est à dire être maquillée sans que cela ne se voit. Un résultat très, très éloigné des contours de lèvres trop marqués de couleur foncée (marron par exemple !), des traits d’eye-liner ratés très épais virant au bleu ou des sourcils trop dessinés. Le véritable objectif de la dermopigmentation du visage est d’embellir, de procurer une mise en beauté et un rajeunissement du visage. “On doit vous dire ‘il y a quelque chose qui a changé mais je ne sais pas quoi’, et pas ‘tu t’es fait les sourcils en tatouage ? donne-moi l’adresse.’” explique Yoan. “Beaucoup de dermographes autoproclamés travaillent pourtant de cette façon et bien évidemment, les ratés sont légion.”

 

L’importance de la colorimétrie

Ainsi, beaucoup de patients se retrouvent avec des sourcils qui virent par exemple à l’orange ou au rouge parce qu’ils ont confié le travail à une personne qui n’est pas experte dans ce domaine si précis. Malgré un maquillage permanent visiblement raté, les réponses qu’on leur donne laissent dubitatif : “votre carnation de peau fait virer les pigments” ou encore “l’orange partira avec le temps”. Méfiez-vous ! Car tout cela est bien évidemment faux.

Un pigment bien choisi ne vire pas car il l’est justement en fonction de votre peau. Quant à une couleur ayant virée qui reviendrait à la normale…là, aussi, c’est faux ! Avec le manque d’expérience et un matériel non adapté, le pigment ayant viré se trouve être bien souvent indélébile.

 

 

Maquillage permanent raté : comment le rattraper ?

Mais alors si malgré tout vous n’êtes pas complètement – ou du tout – satisfaite et que vous êtes tombée sur quelqu’un d’inexpérimenté, comment remédier au problème ?

Il n’y a pas de fatalité, plusieurs solutions s’offrent à vous :

 

  • Faire reprendre le tracé et la couleur par un expert dermographe de qualité. Par exemple pour reprendre un trait d’eye-liner trop visible, pas net ou dont la couleur a viré. 
  • Attendre. Le maquillage “semi-permanent” ne dure pas éternellement et c’est parfois une bonne nouvelle. Au bout de 3 ans, il s’estompe. Mais là où le bas blesse, c’est que si le praticien a mal fait son travail, la pigmentation peut très bien tenir dans le temps et devenir de ce fait irrattrapable.
  • Le détatouage au laser. Mais attention, il n’est pas recommandé au niveau des lèvres : il arrive que la pigmentation réagisse mal à cet endroit et vire au noir. 
  • Les éliminateurs de pigments. Ce type de rattrapage est effectué en milieu médical par un dermographe expert. Cependant, plusieurs séances sont nécessaires car aucune technique ne permet une élimination dès le premier traitement. Très peu de praticiens utilisent cette technique, tout simplement parce qu’elle demande de l’expérience !

Dans tous les cas, il est préférable d’aller consulter le bon praticien afin qu’il vous prodigue le meilleur conseil : il existe différentes méthodes pour différents problèmes. On utilise parfois plusieurs techniques pour obtenir un résultat optimal.

 

Ne confiez donc pas votre visage à n’importe qui et prenez le temps de la réflexion.

 

Intéressée par un détatouage laser ou une autre technique ?

Pour plus d’informations ou une consultation test, contactez-nous !

Pour en savoir plus sur cette technique, visitez notre page dédiée à la micropigmentation du visage. 

Et si cet article vous a plu, commentez-le, partagez-le !

Shares
Share This