-->

Maigrir après la grossesse

mincir après la grossesse

Par mesure de précaution, on ne traite pas les femmes enceintes en médecine esthétique. En revanche, peu de temps après l’accouchement (et l’allaitement si tel est le cas), on peut y songer et commencer par exemple par remodeler son corps et sa silhouette en douceur avec la cryolipolyse.

Cibler les amas graisseux

Après l’arrivée de bébé, il n’est pas rare d’avoir du mal à perdre quelques rondeurs localisées malgré ses efforts. Ça tombe bien, la cryolipolyse  – à l’origine mise au point par des chercheurs de l’université d’Harvard, aux États-Unis – cible justement ces petits bourrelets rebelles.

Plus concrètement, la “cryolipo”, son petit surnom, traite les zones où la graisse adore se localiser comme les poignées d’amour, le ventre ou encore les cuisses.

En refroidissant les adipocytes (soit les cellules graisseuses, particulièrement sensibles au froid) entre -2°C et -5°C, la cryolipolyse les détruit définitivement. Le corps les élimine ensuite progressivement par les voies naturelles. Tout ça sans aucune chirurgie, sans aiguille et sans douleur. Et vous pouvez reprendre le cours de vos activités juste après, l’air de rien.

Quel est le protocole post grossesse ?

Une seule séance est suffisante pour détruire 30% à 40% des cellules graisseuses de la zone ! On conseille d’attendre d’avoir perdu les kilos les plus faciles pour pouvoir se concentrer sur les zones où le gras se fait plus tenace.

Les résultats ne sont pas immédiats : il faut attendre au minimum 4 à 6 semaines avant de voir une amélioration qui s’amplifie jusqu’à 4 mois.

Avant tout traitement, une consultation avec le médecin est bien entendu nécessaire et vous permettra de faire le point. Ensuite, la Clinique Lutétia vous propose un suivi personnalisé pendant 1 an.

Alors, prête à retrouver une silhouette harmonieuse ?

Pour plus d’information ou un rendez-vous, contactez-nous dès maintenant.

Cet article vous a plu ? La cryolipolyse s’adresse aussi aux hommes pour dire adieu au fameux “Dad Bod” !

Shares
Share This