-->

Inverser les effets du vieillissement serait possible

rajeunir serait possible avec le génome

C’est en tout cas ce qu’a avancé récemment ce généticien de Harvard, George Church. D’après les études qu’il a menées sur des petits animaux, il en est persuadé, on pourra bientôt inverser l’effet du vieillissement grâce aux recherches sur le génome humain.

Rajeunir enfin ?

Lors d’une conférence sur le futur de la médecine génomique à La Jolla, près de San Diego aux États-Unis, ce scientifique réputé a pu faire part de ses recherches.

“Le phénomène d’inversion a pu être prouvé sur plusieurs animaux et de différentes façons. Et je pense que cela peut être étendu à des animaux de taille plus importante et aux êtres humains. Si nous n’essayons pas, nous ne le saurons jamais. Actuellement, nous faisons des tests avec 65 gènes différents dans des combinaisons différentes, pour voir si nous pouvons reproduire cette inversion du vieillissement que nous avons constatée sur les petits animaux.”

Alors que ces petites bêtes ont vu la durée de leur vie prolongée d’un facteur de 2 à 10, le généticien admet ne pas savoir ce que cela pourrait signifier en terme d’années humaines. “Cela semble trop beau pour être vrai pour les humains.”

Le génome au coeur des recherches

Church, qui a participé à l’organisation du projet Human Genome Project dans les années 90, précise qu’il faut concentrer les recherches sur les facteurs véritablement responsables du vieillissement. En effet, “les médicaments actuellement en développement vont agir sur les effets du vieillissement et non les causes,” explique-t-il. “Alors que la cause réelle est probablement génétique. Eh bien nous essayons de trouver ces causes et de les inverser. Ce qui implique d’inverser les changements épi-génétiques qui sont dans le noyau de chaque cellule.”

Selon lui, le processus de vieillissement devrait être pensé différemment, comme un programme que l’on peut inverser. “S’il était possible de prendre une de mes cellules cutanées, de la remettre au statut embryonnaire puis de la re-tranformer en cellule cutanée, elle serait comme “remise à 0” et n’aurait plus aucune indication liée à son âge. Nous sommes entrain de tester 65 thérapies géniques sur des souris et de plus grands animaux. Si ces tests sont concluants, on les testera sur les humains. Cela pourrait être le cas dans deux ans à peine…”

Pour le généticien, l’idée n’est pas d’arrêter le processus de vieillissement ou de guérir les gens mais bien de l’inverser. “La guérison vous donnerait un sentiment d’immortalité. Quant à stopper le processus de vieillissement, si c’est pour avoir l’impression d’avoir 85 ans pour toujours, ce n’est pas forcément une bonne chose.”

 

La science n’a donc pas fini de nous surprendre ! En attendant, la médecine esthétique et anti-âge attire de plus en plus de personnes du fait de la sûreté de ses protocoles, ses résultats naturels, durables mais toujours réversibles et le peu d’éviction sociale qu’elle nécessite. Avec à chaque âge son protocole de soin adapté, il est possible de prévenir et ralentir les effets du vieillissement tout en étant bien dans son âge.

 

Découvrez tous les traitements anti-âge pour hommes et les traitements de médecine esthétique pour femmes !

Shares
Share This