-->

Pourquoi choisir la cryolipolyse ?

Magazine Votre Beauté Mars Février 2016

Interrogée à propos de cette technique, le Docteur Fadli explique dans le magazine Votre Beauté des mois de Février et Mars pourquoi elle a choisi de pratiquer la cryolipolyse, ce traitement morpho-esthétique ne nécessitant aucune chirurgie et qui permet de détruire durablement les amas graisseux.

L’avis du Docteur Sarah Fadli, médecin esthétique, sur la cryolipolyse

« Pour sculpter la silhouette et réduire, sans geste chirurgical, les amas graisseux localisés (hanches, poignées d’amour, ventre, culotte de cheval, cuisses, genoux, bras, double menton), il existe aujourd’hui une technique non invasive, efficace et sûre : la cryolipolyse.

Ce protocole repose sur un principe physique connus depuis longtemps : les cellules graisseuses (les adipocytes) sont, plus que toutes les autres cellules de l’organisme, sensibles au froid. L’appareil de cryolipolyse va donc extraire la chaleur naturelle de la région concernées afin de provoquer un refroidissement en profondeur des tissus.

Mais ce processus sophistiqué exige des paramètres très spécifiques : trop élevés, il pourrait entraîner une nécrose, et trop peu importants, ils seraient inefficaces. Pour permettre une diminution probante des amas graisseux en toute sécurité, l’appareil assure, grâce à une technologie de pointe, un contrôle permanent et rigoureux des températures. Ainsi, le tissu graisseux est refroidi de façon homogène, avec une température qui ne descend jamais en dessous de -5°C et qui est même souvent plus douce. »

« La machine dernière génération que nous utilisons est dotée de deux pièces à main qui permettent de traiter simultanément deux zones. Le médecin applique un gel conducteur, protège la peau avec une membrane isolante puis il pose les pièces à main qui doivent faire ventouse sur les bourrelets. Pendant quelques secondes, la patiente (ou le patient) ressent l’aspiration. Mais les tissus sont rapidement « anesthésiés » par le froid et le protocole est ensuite indolore.

Dès la fin de la séance, les zones traitées sont massées afin d’éviter toute induration (durcissement anormal des tissus) et d’accélérer le drainage lymphatique. Quant aux adipocytes, il réagissent au froid en entrant en apoptose, c’est-à-dire en se détruisant naturellement et progressivement. Puis, il seront peu à peu éliminés par l’organisme.

Avec des effets secondaires, minimes et rares, compatibles avec une vie active, une séance unique d’une heure, aboutissant, quatre à six semaines plus tard, à une diminution définitive de 30% à 40% des amas graisseux, la cryolipolyse correspond avec précision aux attentes des patients. »

 

Envie d’en savoir plus sur ce traitement ?

Cet article peut vous intéresser : La cryolipolyse au service du Dad Bod 

Shares
Share This