-->

Le Brotox, ou le boom de la médecine esthétique chez les hommes

les hommes et la médecine esthétique

La médecine esthétique n’est plus réservée aux femmes. Plus discrets sur la question, les hommes savent pourtant très bien ce qu’il veulent. En tête des traitements anti-âge, le “Brotox”, le Botox pour hommes.

A l’instar d’une “bromance” (une relation d’amitié forte entre deux hommes), le Brotox est la contraction de “brother” (frère, pote) et de Botox. Cette tendance pour les injections chez les hommes, et pour toutes les procédures esthétique destinées à rajeunir sans bistouri, ne fait que se confirmer.

Metrosexuel, übersexuel et spornosexuel ?

On croyait les hommes désintéressés du sujet, complètement hermétiques et pourtant, rappelez-vous du métrosexuel ! C’est Mark Simpson, journaliste à la BBC qui fut à l’origine du terme en 1994 désignant alors cet homme urbain très attaché à son apparence. Il prenait soin de lui, utilisait des produits de beauté et squattait ostensiblement la salle de bain. Puis, un autre terme est apparu : l’übersexuel. Plus mâle, plus viril et rustique jusque dans sa tenue vestimentaire, chez lui aussi le physique compte. A l’ère de la sociologie de comptoir, les nouveaux termes pullulent ; le spornosexuel est né. Moins branché fringues et biberonné au porno (d’où son nom), il veut un corps parfait, du muscle et des tatouages, et est un vrai pro du selfie.

Un marché de plus en plus important

Rien d’étonnant donc que le marché masculin des interventions cosmétiques soit en plein boom : + 273% depuis 1997 (source ASPS). Même si tous ne rentrent pas dans ces catégories un brin stéréotypées, prendre soin de soi et de son corps est le nouveau mantra de la jeune génération. “Les hommes en parlent de plus en plus librement, ils sont plus curieux vis à vis de la médecine esthétique qui se démocratise”, explique le Docteur Sarah Fadli, spécialisée dans le traitement de l’homme (Clinique Lutétia). Décomplexés, encouragés par le discours généralisé sur l’importance du sport, qu’il faut s’entretenir et rester en bonne santé, les hommes à partir de 30 ans sont de plus en plus nombreux à avoir recours à la médecine esthétique et au « Brotox ».

Avoir l’air “moins fatigué”

Et les demandes des hommes en matière de cosmétologie médicale se différencient de celles des femmes. “Ils veulent avant tout paraître moins fatigué plutôt que d’avoir l’air plus jeune”, confie le Docteur Fadli. Avoir l’air plus en forme donc, plus “frais” afin de renvoyer une image plus positive de soi et, souvent, pour mieux affronter le monde du travail. Avec l’âge, la fatigue, le stress ou le mode de vie, les traits se marquent, l’air est plus sévère.

Dans le monde exigeant et frénétique du travail où la jeunesse – son énergie, sa vitalité – est décidément reine, le recours à des traitements non invasifs aux effets immédiats, durables et qui ne demandent aucune interruption d’activité semble être l’alternative idéale.

Le Botox : le numéro 1

Les hommes seraient même plus demandeurs que les femmes de cette technique qui consiste à injecter de la toxine botulique en très petite quantité au niveau des muscles responsables des crispations du visage et donc de l’apparition des rides. En tête des petites zones à améliorer, le front et la ride du lion située entre les deux yeux. La vallée des larmes, entre la pommette et le nez et qui a tendance à s’affaisser avec le temps, est comblée quant à elle avec de l’acide hyaluronique.

Et les hommes ont une exigence : du na-tu-rel. Il ne faut surtout pas que ça se voit ! Ces derniers préfèrent, malgré tout, rester discrets sur le sujet et s’éviter, qui sait, quelques conversations embarrassantes.

 

En tant qu’homme, avez-vous déjà pensé au Botox ou plus largement à la médecine esthétique ?

Si cet article vous a plus : découvrez tous les traitements de médecine esthétique pour hommes

Shares
Share This