-->

Brésil : la beauté, un sport national

la médecine esthétique au Brésil

Dans une semaine, les Jeux Olympiques s’ouvriront à Rio de Janeiro, au Brésil, pays où le culte du corps et de la jeunesse est de toutes les classes sociales.

Zoom sur le boom de la médecine esthétique au Brésil.

Le Brésil rattrape les USA en matière d’interventions à visée esthétique

Dans un rapport de l’ISAPS de 2014 (la Société Internationale de Chirurgie Esthétique et Plastique), les États-Unis campaient sans grande surprise sur la 1ère place du classement toutes procédures confondues (à la fois chirurgicales et non chirurgicales) pour l’année 2013. En matière de médecine esthétique (interventions non chirurgicales), les américains tenaient aussi le haut du tableau avec 2,6 millions d’interventions contre 650 000 pour le Brésil.

Mais c’était sans compter l’appétence de plus en plus de brésiliennes (et de brésiliens) pour le sujet. En 2015, soit seulement 2 ans plus tard, la tendance se confirme : les États-Unis sont certes toujours en première place, cette fois-ci avec 6 millions de procédures de médecine esthétique, mais le Brésil continue sa progression avec 1,1 millions d’interventions non chirurgicales, soit un bond de…70% par rapport à 2013 !!!  Il se place ainsi à la deuxième place du podium, devant la Corée du Sud, numéro 3.

Parmi les spécialités les plus demandées, la star des traitements anti-âge : le Botox, indétrônable. Suivi par les injections d’acide hyaluronique.

Le Botox “préventif”

Au Brésil, les étudiants en médecine choisissent d’ailleurs de plus en plus la dermatologie comme spécialité. Pas étonnant quand on sait le boom que connaît – partout dans le monde – la médecine esthétique.

Non invasive, sans anesthésie et permettant de reprendre ses activités dans la foulée, elle fait aussi moins peur.

Même si dans certains pays le discours s’avère toujours, en dépit de l’accroissement certain de ces pratiques, un brin moralisateur sur le sujet, la médecine esthétique est complètement démocratisée au Brésil.

Les brésiliennes préfèrent d’ailleurs prévenir plutôt que guérir et n’hésitent pas à passer par les injections de toxine botulique avant 30 ans. Ce “Botox préventif” permettrait de prévenir l’apparition des rides d’expression (rides du front, rides au milieu des sourcils ou encore pattes d’oie) et d’éviter d’intervenir massivement après 40 ou 50 ans.

Ce qu’on en pense

Ni trop sectaires, ni trop laxistes, nous pensons qu’on ne traite pas un âge mais une personne. Tout le monde ne vieillit pas de la même façon et ce vieillissement dépend de beaucoup de facteurs : votre type de peau, la génétique, le mode de vie. C’est pourquoi la consultation esthétique avec le Médecin est primordiale et permet de savoir qui on a en face de soi et comment adapter le protocole.

Quant au Botox avant 30 ans, là aussi, tout est une question de personne. Si votre minois est particulièrement expressif et vivant (vous souriez tout le temps, froncez et levez régulièrement les sourcils ou plissez les yeux) il aura tendance à marquer davantage et plus vite qu’une personne au visage dont les muscles sont moins mobiles.

Mais là encore, tout dépend de la zone où commencent à apparaître les légères ridules et comment elles affectent votre visage…Le mieux est d’abord de se concentrer sur celles qui, à terme, renvoient une expression négative comme la ride du Lion (ces deux lignes verticales entre les sourcils) qui donne l’air sévère ou fatigué(e), ou celles du front, qui donnent un air préoccupé(e).

Et comme nous vous l’expliquions dans notre article sur les idées reçues concernant le Botox, la tendance est au naturel. L’objectif n’est pas d’avoir l’air figé(e) telle une statue de cire, mais plutôt de détendre un peu les muscles et perdre l’habitude de trop bouger ces zones du visage à l’origine du creusement des rides et de la cassure cutanée. Pour garder une peau plus belle, plus longtemps !

Et n’oubliez pas, le mode de vie et l’alimentation y sont aussi pour beaucoup. Une belle peau est une peau bien hydratée alors cet été pendant les Jeux Olympiques sur les plages de France ou de Rio, on n’oublie pas de boire beaucoup d’eau. On en profite aussi pour adopter un mode de vie healthy en limitant les excès et en se débarrassant des mauvaises habitudes alimentaires tout comme de la cigarette !

Bonnes vacances !

Shares
Share This